Idée reçue 1 : Pour réussir, un entrepreneur doit savoir (se) vendre – FAUX

Categories: Articles, Idées reçues2 commentaires sur Idée reçue 1 : Pour réussir, un entrepreneur doit savoir (se) vendre – FAUX on

Chez les Néopreneurs/es on peut craindre l’échec parce qu’on n’est pas des “vendeurs dans l’âme”, de ceux qui “vendraient du sable en plein désert”. Mais que signifie vendre du sable dans le désert si ce n’est mystifier son interlocuteur ?

Cette idée reviendrait donc à dire qu’un bon entrepreneur est un bon… arnaqueur.

J’ai regardé les différents sens du verbe “vendre” dans le Larousse, et j’y ai retrouvé cette dimension d’immoralité : Faire commerce de quelque chose, de personnes contre des bénéfices, sans souci moral : Vendre son corps, son talent. Vendre de la drogue. (…) Trahir quelqu’un, un groupe, les dénoncer contre de l’argent ou un avantage quelconque : Vendre ses complices à la police.

Bref, savoir (se) vendre signifierait savoir escroquer, trahir, voire se prostituer…
Dans ces conditions, s’il faut (se) vendre pour réussir, entreprendre aurait tout d’un dilemme cornélien : 

Réussir en renonçant à ses valeurs ou rester intègre et échouer.

Autant choisir entre la peste et le choléra… Ce sera sans moi, merci.
Et si on empruntait plutôt la troisième voie ?

J’ai la conviction qu’il est naturel de réussir grâce à son intégrité. Et une foultitude d’exemples qui en témoigne.

Les entrepreneurs/es avec qui je travaille ont un point en commun : ils ne veulent pas seulement faire du profit mais contribuer à changer le monde. Leur objectif fondamental n’est donc pas de faire du chiffre mais d’abord d’aider leurs clients, de leur rendre la vie plus belle.

Est-ce qu’on a besoin de savoir (se) vendre pour ça ?

De faire connaître et d’expliquer la valeur que l’on apporte, oui. Tout en faisant confiance à l’intelligence de nos clients qui sont des adultes compétents et autonomes. Ils savent (tout comme nous savons en tant que consommateurs!) reconnaître une solution pertinente à leur problème, comprendre ce qu’elle peut leur apporter, et donc s’en doter.


Je ne sais pas vous, mais moi j’aime être considérée comme une interlocutrice valable, j’aime que l’on respecte ma capacité à évaluer la valeur qu’on me propose et à me déterminer par moi-même. Et si j’ai à choisir entre une entreprise qui cherche à vendre sa solution en me poussant à l’achat par un arsenal de techniques commerciales v/s une entreprise qui me donne de l’information de qualité sur ce qu’elle fait en s’intéressant à mes besoins et sans chercher à m’influencer ? Je deviendrai naturellement cliente de la seconde. Quand bien même je ne serais pas concernée par ce qu’offre cette entreprise, j’aurais plaisir à parler d’elle autour de moi, à être son ambassadrice.

Un exemple ? Lorsque j’ai cherché une banque pour ouvrir le compte professionnel de mon entreprise, j’ai rencontré :

  • Banque traditionnelle Machin : La conseillère savait très bien “vendre”. Elle a cherché à m’imposer comme condition sine qua non à l’ouverture du compte une assurance “Hommes clés” (formulation machiste en plus!). Face à mon refus, elle a indiqué que puisque j’étais “réfractaire”, elle n’insisterait “pas trop” mais qu’elle attendrait quand même de moi que je “joue le jeu” pour toutes les offres complémentaires qu’elle ne manquerait pas de me proposer régulièrement… Pardon?!
  • Startup Truc : Mon interlocuteur s’est immédiatement concentré sur mes besoins. Faute de pouvoir y répondre dans l’actuelle version bêta de son application, il m’a proposé de me tenir au courant puis souhaité de réussir… Pas mal !
  • Banque pro en ligne Bidule :  Offre ciblée et compétitive, délai de réponse plus court qu’annoncé, interlocutrice à l’écoute et attentive à mes besoins, témoignant de l’intérêt pour mon activité et mon parcours. Super, je signe où ??

BILAN : – 10 pour La Banque Machin (tentative de manipulation, condescendance, traite ses prospects comme des portefeuilles à sa disposition) / + 10 pour la Startup Truc (centrée sur les besoins des prospects et la meilleure solution à leur apporter, empathie et bienveillance) / +1 cliente pour La Banque Bidule (idem Startup Truc, la solution pertinente en plus !).

Je n’aime pas que l’on me vende quelque chose, j’aime que l’on communique avec moi en respectant mon intelligence et ma liberté. Et comme je veux contribuer à quelque chose de plus grand que moi, y compris en tant que consommatrice, je soutiens les entreprises qui ont une démarche intègre et respectueuse plutôt qu’un attirail de techniques commerciales imparables. Pas vous ?

Alors faut-il savoir (se) vendre pour réussir quand on est entrepreneur/e ? Il me semble plus essentiel et constructif de savoir (se) respecter : Avoir à coeur de partager sa vision et la valeur que l’on crée en témoignant un intérêt sincère à ses clients. Déployer son intégrité d’entrepreneur/e en communicant avec authenticité et respect permet de nouer des liens de partenariat durables avec ses parties prenantes, n’est-ce pas la clé du succès ?

Et si le défi de l’entrepreneur du XXIe siècle était de faire évoluer la définition du verbe “vendre” ?
J’imagine ainsi le Larousse de 2040 :
VENDRE (verbe transitif) : Créer et partager de la valeur en partenariat avec ses parties prenantes pour rendre le monde plus beau.
Je suis prête à y contribuer, et vous ? 🙂

Pour recevoir 2 fois par mois de l’inspiration et des outils pour te déployer avec succès, inscris-toi à la newsletter

Expérimente la puissance de tes valeurs dans ton quotidien ! (outil en audio)

Categories: PodcastsLeave a comment on Expérimente la puissance de tes valeurs dans ton quotidien ! (outil en audio) on

Pour l’afterwork-découverte “Entrepreneuses, exprimez vos valeurs avec style”, j’ai créé mon premier podcast.
Je suis sensible à la liberté et au sentiment de proximité offerts par ce média… Il y en aura donc d’autres très prochainement !

En attendant, je t’invite à écouter celui-ci pour découvrir l’outil que j’y partage. J’ai créé cet outil très simple pour expérimenter LA PUISSANCE DE NOS VALEURS dans notre quotidien afin de gagner en IMPACT.

Je te propose de le tester pour transformer ton challenge actuel et de partager ton expérience dans les commentaires. Prêt/e à te lancer ?

Au plaisir de te lire:-)